LES DENTS DE SAGESSE

Qu’est-ce que les dents de sagesse ? 

Les dents de sagesse, aussi appelées troisièmes molaires, sont les dernières dents à se développer. Elles présentent une grande variété de forme et de taille selon les individus.  Cachées sous la gencive, les dents de sagesse émergent généralement entre l’âge de 16 et 25 ans. Habituellement au nombre de 4, il arrive parfois qu’elles ne fassent pas éruption ou simplement qu’il n’y en ait pas du tout.

Une dentition normale comprend 32 dents (16 à la mâchoire du haut et 16 à la mâchoire du bas). Chez la plupart des gens, l’espace disponible est insuffisant pour permettre l’éruption des dents de sagesse. L’accès pour la brosse à dents peut s’avérer également périlleux et engendrer des nettoyages des dents de sagesse approximatif qui favorisent l’apparition de caries. Il arrive également que les dents de sagesse poussent de travers, irritant ainsi les tissus aux alentours et creusant l’émail de sa voisine de dent.

Pourquoi les enlever ?

Il y a de nombreuses raisons justifiant l’extraction des dents de sagesse :

• Dans le cadre d’un traitement d’orthodontie où il n’y a pas assez d’espace sur l’arcade dentaire, il est recommandé d’extraire les dents de sagesse de façon à permettre l’alignement des autres dents.
• Les dents de sagesse sont souvent difficiles d’accès et donc impossible à nettoyer adéquatement. Les bactéries et les débris alimentaires restants peuvent causer plusieurs problèmes, notamment des caries.
• Les dents de sagesse mésio-angulées ou horizontales peuvent provoquer une résorption de la dent adjacente. Si cette dernière est détruite de façon importante, elle devra aussi être extraite.
• Les dents incluses augmentent les chances de développer un kyste ou une tumeur bénigne.
• La péricoronarite (inflammation des tissus entourant la couronne de la dent) et la cellulite (une infection des tissus mous du visage) sont des complications possibles des dents de sagesse incluses ou semi-incluses.
• Chez certaines personnes, les dents de sagesse causent de la douleur.

Les interventions sont réalisées dans la majorité des cas sous anesthésie locale, directement au cabinet dentaire par un médecin-dentiste qualifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *