Archives de catégorie : Implants dentaires

Les implants dentaires sont essentiels aujourd’hui – Que sont-ils?

L’implant dentaire est une racine artificielle en titane implantée dans l’os de la mâchoire afin de remplacer la racine de la dent perdue. Cet implant supportera quelques mois plus tard une couronne restaurant ainsi la dent absente. Implants Dentaires peut également être associé à d’autres implants pour la réalisation de ponts, ainsi que pour stabiliser une prothèse amovible.

Dans quel cas ?

Questions-réponses

Le taux de réussite des implants dentaires est-il élevé ?

S’appuyant sur une expérience clinique de plus de trente ans et plus de plusieurs millions de patients traités, les statistiques montrent un taux d’intégration des implant de plus de 98%.

Y a t-il des rejets ?

Non, il n’y a pas de rejet, dans de rares cas, il arrive que l’os ne se soude pas à l’implant dans sa phase de cicatrisation, cet implant sera alors remplacé et il en résultera un délai supplémentaire dans le déroulement du traitement.

Quelle est la durée de vie des implants ?

Les implants n’ont pas de durée de vie programmée et sont placés définitivement à l’image des dents naturelles. Comme celles-ci, certaines pathologies comme le déchaussement peuvent compromettre leur pronostic. On parlera alors de péri-implantite. Le tabac, un historique de maladie parodontale et une mauvaise hygiène bucco-dentaires sont les principaux facteurs de risques du développement d’une péri-implantite.

Est il toujours possible de mettre des implants ?

Avant la pose des implants, une analyse précise du volume osseux est réalisée par des examens radiographiques. Dans les cas où le volume osseux est insuffisant, il existe des techniques de reconstruction permettant de le rétablir. Les progrès récents assurent des résultats efficaces avec des interventions réduites.

Comment cela se passe t-il ?

La pose d’implant se déroule sous anesthésie locale comme pour un soin dentaire classique.
Le patient est préparé comme dans un bloc opératoire pour assurer des conditions d’asepsie strictes lors de la pose des implants.

Cela est-il douloureux ?

La pose des implants est complètement indolore car réalisée sous anesthésie locale.

Quels sont les avantages des implants dentaires par rapport aux appareils dentaires et aux bridges ?

Les réhabilitations fixées sur implants apportent un confort très supérieur au port de prothèses amovibles. Contrairement aux bridges classiques, les implants permettent d’éviter la mutilation des dents voisines. De plus, les implants apportent un support supplémentaire plutôt que de s’appuyer sur les dents restantes. Lorsque le patient est déjà porteur de prothèse amovible, les implants dentaires apportent une stabilité beaucoup plus élevée à cette prothèse.

Qui pose les implants ?

Légalement, tout dentiste peut poser des implants.
Nous considérons qu’une formation universitaire approfondie en implantologie ou parodontologie est un gage de sécurité et de qualité du traitement. Le département de dentisterie de l’université de Liège organise ce type de formation depuis de longues années.

IMPLANT DENTAIRE

QU’EST-CE QU’UN IMPLANT DENTAIRE?

• L’implant dentaire est une racine artificielle qui est ancrée dans l’os de la mâchoire pour créer un ancrage résistant et durable permettant de supporter une prothèse dentaire qui remplace une ou plusieurs dents.
• L’implant dentaire est l’intermédiaire entre l’os de la mâchoire et la prothèse dentaire. Comme un amortisseur, il permet de transférer les forces masticatoires à l’os dans lequel il est ancré.
• Les dents manquantes ont pu être extraites pour différentes raisons (cariées, abîmées, fracturées) ou étaient simplement manquantes de façon congénitale (génétique). L’implant est inséré dans l’os, à la façon d’une vis, et procure le support pour la partie visible de la dent : la couronne.
• L’implant peut supporter des prothèses fixes que le patient ne peut enlever lui-même comme une seule dent (couronne) ou plusieurs dents reliées ensemble (pont).
• Plusieurs implants peuvent aussi soutenir des prothèses (dentiers) amovibles ou des prothèses complètes pour restaurer une bouche entière.
• À noter que les orthodontistes ne posent pas d’implants dentaires; cette procédure est faite par un dentiste généraliste, un par odontologue, un chirurgien maxillo-facial ou un autre spécialiste en dentisterie.

CARACTÉRISTIQUES DES IMPLANTS DENTAIRES

  • Le matériau le plus utilisé pour la fabrication des implants dentaires est le titane, car ce métal inerte biologiquement n’est pas rejeté par le corps et procure une solidité nécessaire à leur fonction.
  • L’implant idéal ne doit pas s’altérer avec le temps au contact de la gencive, la salive et autres éléments de la cavité buccale.
  • Osséo-intégration (ostéo-intégration) : ce phénomène essentiel au succès de l’implant dentaire, est la colonisation des cellules osseuses autour de la surface de l’implant. Cette surface poreuse, rugueuse et texturée permet à l’os de solidifier l’implant dans la mâchoire et lui permettre de jouer son rôle de support.
  • À noter que les mini-implants ou mini-vis d’ancrage temporaire utilisés en orthodontie ne sont pas ostéo-intégrés comme les implants dentaires, ce qui permet de les retirer facilement après usage.
  • L’implant doit supporter des forces masticatoires pouvant varier de 10 à 35 kg/cm2 et s’exerçant dans toutes les directions.
  • Leur forme peut varier selon les fabricants. Ils sont habituellement cylindriques, mais il en existe d’autres types pouvant être utilisés dans des conditions spécifiques.
  • Leur diamètre peut varier de 3 à 5 mm et leur longueur entre 10 et 15 mm afin de répondre à la diversité des mâchoires et types d’os rencontrés cliniquement.
  • Il existe des matériaux alternatifs, comme le zirconium, qui peuvent être utilisés dans la fabrication d’implants.

LES IMPLANTS DENTAIRES PRÉSENTENT DIFFÉRENTES TEXTURES ET DESIGNS

Les implants dentaires présentent différentes textures et designs favorisant l’ostéo-intégration, élément essentiel pour leur solidité et stabilité.

INDICATIONS ET SÉLECTION DE CAS

Tout le monde n’est pas un bon candidat pour la pose d’implants dentaires. Pour que des implants puissent être utilisés, le patient doit avoir un parodonte de bonne qualité. Ceci implique :

  • une quantité et qualité d’os adéquates pour supporter l’implant;
  • une gencive saine et de bonne qualité.

Il peut y avoir des contre-indications à la pose d’implants dentaires, telles que :

  • Contre-indications médicales : déficit immunitaire, diabète non stabilisé, allergies majeures, certains problèmes cardiaques, traitement médical à risque (anti-coagulants), etc.
  • Considérations anatomiques : qualité et quantité des gencives, densité, anatomie et structure de l’os, position des nerfs dentaires inférieurs, anatomie du sinus au maxillaire supérieur. Dans certains cas, ces problèmes peuvent être gérés par des techniques de régénération osseuse ou gingivale.
  • Occlusion : certaines malpositions dentaires, comme des dents trop basculées vers un espace édenté, une proximité des racines, l’éruption excessive de dents au-dessus d’un espace édenté, etc. peuvent empêcher la pose d’implants dans une position idéale. Dans de tels cas, l’orthodontie peut être d’une précieuse aide pour replacer les dents et rendre la pose d’implants possible.
  • Limitations du patient : hygiène buccale déficiente, manque de motivation, suivi inadéquat. Le patient doit réaliser que la pose d’implants nécessitera une discipline rigoureuse de sa part s’il veut assurer le succès de l’intervention implantaire.
  • Le tabagisme est un facteur diminuant significativement le succès des implants. Les fumeurs ont une moins bonne microcirculation sanguine, ce qui est essentiel pour la cicatrisation osseuse autour de l’implant et l’ostéo-intégration.
  • L’âge du patient n’est pas réellement un facteur de risque en autant que la gencive et l’os répondent aux critères énumérés précédemment.

APPROCHE INTERDISCIPLINAIRE

Il est important de réaliser que les implants dentaires ne sont qu’une des solutions prothétiques disponibles pour les patients partiellement édentés. Comme toute solution restauratrice, ils comportent certains avantages et désavantages.

La solution idéale pour chaque patient devra être évaluée globalement avec tous les praticiens dentaires impliqués (dentiste généraliste, parodontiste, chirurgien maxillo-facial, prosthodontiste, etc.).

Lorsque l’orthodontie est nécessaire pour préparer la dentition et l’occlusion à recevoir des implants dentaires, l’orthodontiste travaillera de concert avec les divers spécialistes afin de leur donner une position optimale des dents leur permettant d’offrir au patient la meilleure solution prothétique par la suite.

TAUX DE SUCCÈS DES IMPLANTS DENTAIRES

Des progrès significatifs ont été faits dans le domaine de l’implantologie dentaire depuis le début des années 1980.
La littérature rapporte maintenant des taux de succès de 95 à 98%.
Plusieurs implants posés il y a plus de 20 ans ne présentent aucun problème. On peut croire que des implants ostéo-intégrés puissent le rester à vie. Des études rapportent cependant une durée de vie moyenne d’au moins 10 ans.
Important : les couronnes, les ponts ou les prothèses supportées par un implant devront être remplacés après un certain temps, comme toute autre prothèse dentaire.

Les meilleurs implants dentaires suisses comme le Centre Dentaire de Vernier garantissent que vous obtiendrez le meilleur traitement implantaire dentaire. Appelez-nous au 022 525 2828.

implants dentaires

Ponts, prothèses et implants dentaires

Plusieurs options peuvent s’offrir aux patients qui souhaitent remplacer une ou plusieurs dents manquantes, selon leur condition clinique.

Le pont fixe

Ce type de pont est fixe de façon permanente aux dents voisines a l’aide d’armatures métalliques couvertes de porcelaine. II permet de remplacer une ou plusieurs dents.

Le pont papillon

Le pont papillon est soutenu par des ailerons métalliques colles aux dents adjacentes.

La prothèse complète amovible

La prothèse complète, ou dentier, remplace la totalité des dents d’une mâchoire. Elle recouvre la crête résiduelle de la gencive et, en plus, au maxillaire supérieur, la voûte du palais. II s’agit de dents artificielles insérées dans un support en acrylique qui repose sur la gencive. Sa rétention découle du « principe de la ventouse », la muqueuse buccale jouant le rôle du joint de caoutchouc. II s’agit d’une solution de dernier recours.

La prothèse partielle amovible

Cette prothèse, aussi appelée prothèse partielle, sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Elle est constituée d’acrylique sur une base métallique. La rétention de cette prothèse est assurée par des crochets qui s’insèrent sur les dents naturelles voisines.

Les implants dentaires

Implants dentaires est une racine de dent artificielle faite de titane, qui est insérée dans la mâchoire et qui remplace en quelque sorte une racine de dent naturelle. On peut y fixer une couronne, un pont ou une prothèse dentaire complète.

Une fois installé, l’implant se soude peu à peu à l’os, un processus appelé ostéo­ intégration. Le temps de guérison ou de repos requis entre la pose de !’implant et l’installation de la prothèse varie, entre autres, en fonction de la qualité de l’os, de la technique utilisée et du type de restauration prévu.

La pose d’implants constitue généralement une chirurgie mineure. La majorité des patients ayant subi ce traitement décrivent la période postopératoire comme semblable à celle des extractions dentaires.

Tout traitement de prothèse sur implants dentaires doit être précède d’un examen poussé réalisé par un dentiste. Ce dernier doit d’abord déterminer si la bouche du patient est compatible avec un tel traitement. C’est aussi au dentiste que revient l’obligation de fournir les renseignements les plus complets sur les avantages et les risques associés au traitement envisage et de proposer des options au patient.

Le dentiste du centre d’implants dentaire près de chez vous fera ensuite une évaluation exhaustive de l’ossature à l’aide de radiographies ou d’autres techniques, telles que la tomodensitométrie. Si la masse osseuse est insuffisante pour recevoir des implants et assurer leur stabilité, une greffe pourra être recommandée. 

La partie chirurgicale du traitement pourra être confiée par le dentiste traitant à un autre dentiste ou à un spécialiste détenant une expérience ou des connaissances plus grandes dans ce domaine. Ce dernier pourra faire des recommandations quant au traitement final.

Le dentiste responsable de la restauration fabrique et installe les prothèses sur les implants. II peut s’agir d’un dentiste généraliste, qui est un dentiste spécialisé dans la pose de couronnes, de ponts et de prothèses. Lorsque le patient aura ses restaurations finales en bouche, ii devra subir des examens de contrôle régulièrement et voir le dentiste au moins une fois l’an. Vous recherchez des implants dentaires suisses? Contactez les experts!

Les principales contre-indications
  • Des problèmes de santé particuliers, par exemple un diabète non contrôlé
  • Une anatomie osseuse des mâchoires qui ne permet pas de placer les implants dans une position favorable pour recevoir une couronne ou une prothèse
  • Le manque de volume osseux pour placer les implants et l’impossibilité de procéder à une greffe osseuse

De plus, la pose d’implants n’est pas recommandée avant l’adolescence, tant que la croissance n’est pas terminée.

Les différents types de prothèses sur implant
  • La couronne sur implant : la couronne est fixée sur l’implant à l’aide d’un ciment.
  • La prothèse partielle ou complète fixe sur implants :  les implants se substituent aux racines des dents et la prothèse partielle peut y être vissée ou cimentée tandis que la prothèse complète est vissée.
  • La prothèse partielle ou complète amovible sur implants : la prothèse vient se fixer sur une barre de soutien vissée sur les implants par divers systèmes de fixation.